Vanneries de câbles

Ces Vanneries de câbles résultent de mon désir de travailler avec des matériaux issus du ré-emploi. S’il est plus aisé de trouver du câble que de l’osier dans les rues de Paris, c’est en puisant dans ses techniques artisanales que je cherche à revaloriser ces déchets.

Ce projet rentre donc dans les valeurs de l’up-cycling : les matériaux ne sont pas transformés mais bien exploités tels quels, la technique de la vannerie me semble pertinente du fait qu’elle ne requiert aucune machine, elle ne consomme donc pas d’énergie.

Les caractéristiques techniques du câble m’ont également permis de pousser plus loin la sophistication de mes volumes, avec des jeux de mailles plus complexes que dans le travail de l’osier, ainsi que par l’intégration de LED au sein même du tissage.

 

 

 

L’Oeil de la Souche – 2016 –

 

 

 

 

Éco-coupe – 2016 –

 

 

 

 

Lampe à génie – 2015 –