Recherche

Mon mémoire de DSAA porte sur la question de l’authenticité d’un objet aujourd’hui, vous pouvez le consulter entièrement ICI.

En voici l’introduction :

« Me questionner sur l’authenticité est pour moi un moyen de comprendre comment un objet peut s’intégrer au sein d’un contexte culturel, économique et identitaire. J’ai cependant pu constater que le sens accordé aujourd’hui à l’authenticité pouvait rentrer en décalage avec sa signification profonde. Cela a des répercussions dans la façon dont l’individu peut s’identifier à ces valeurs. L’authenticité semble alors désigner ce qui provient du passé, l’authentique est souvent emprunt d’une certaine nostalgie des choses que l’on ne retrouve plus aujourd’hui. Quelles seraient alors ces valeurs du passé qui nous font défaut ? Notre époque n’est elle pas authentique ? Ne peut elle pas l’être ? Questionner l’authenticité d’un objet, cela revient à questionner son identité. On interroge par là les caractéristiques qui nous permettent d’identifier l’objet, ce qui induit notre propre identification par l’objet.

La question que nous allons ici traiter est la suivante: Aujourd’hui, comment pouvons-nous reconsidérer l’authenticité dans la création d’un objet ?

Pour y répondre, nous chercherons tout d’abord à comprendre comment s’organise les différents moyens d’authentifier un objet, nous considérerons par la suite les manières dont ces moyens d’authentification peuvent être aujourd’hui détournés. Finalement nous aborderons les enjeux sur lesquels pourraient se bâtir l’objet authentique à notre époque. »