Plastic Bodies

Plastic Bodies est une série de sculptures traitant de notre rapport au corps et à ses déformations. Cet axe de travail initié en 2020 reprend des canons de beauté de différentes périodes de l’histoire, que l’artiste met en résonance avec des thématiques contemporaines.

Plastic Bodies is a series that began in 2020. These sculptures are investigating our relationship with the body and its transformation. This work covers canons of beauty from different ages that the artist links to contemporary topics.

Femme Bleue
2/2 – Polystyrène recyclé, aluminium recyclé, acier – 19x10x49cm – 2020

Homme De Pompéi – polystyrène recyclé, acier, pigments-34x18x71cm-2022

La pièce nous relate l’histoire de la cité de Pompei, ensevelie sous des mètres de lave et de cendre du Vésuve lors d’une éruption en 79 av JC.

Par différents dégrés de fusion du plastique recyclé, la pièce contient des jeux de textures très diversifiés, reprenant tour à tour les teintes de la lave, du quartz, de la cendre, mais également celle de la chaire des muscles et des vaisseaux sanguins.

Ce corps en tension, retranscrirait alors l’équilibre fragile entre une civilisation et les forces de la nature. Sujet « brûlant » d’actualité, puisqu’il est aujourd’hui acté que le réchauffement climatique ira de pair avec une augmentation des catastrophes naturelles.

L’Homme de Pompéï, the Man from Pompeii, refers to the volcanic eruption that swallowed the whole Roman city, over 79 BC. With different gradients of molten plastic, this piece plays with a complex range of textures and transparency, taking on the appearance of magma, quartz, ashes as well as muscles and blood vessels. This organization talks to us about the fragile balance between civilizations and natural forces, more than ever a topic burning in the era of global warming.

Miss Monde -22 000 – 2/6 – polypropylène recyclé, aluminium – 9x7x15cm – 2021

Cette série de statuettes reprend fidèlement les traits et les dimensions de la célèbre Venus préhistorique de Willendorf.

Si l’originale était initialement couverte de pigments rouges, ces répliques réalisées à partir d’éléments de biberons roses, crées un décalage vers les archétypes de notre propre époque. Par l’emprunt historique, ces pièces nous rappellent que tous les codes et symboles projetés sur le corps féminin sont vouées à être dépassés. C’est parce que la Vénus de Willendorf est éminemment belle qu’elle doit sa notoriété mondiale, 24 000 ans après sa création, d’où le titre de Miss Monde donné à cette série.

This series of statuettes faithfully reproduces the features and dimensions of Willendorf’s famous prehistoric Venus.

The original Venus was originally covered with red pigments, these replicas made from pink baby bottle parts, create a shift towards the archetypes of our own time. By the historical loan, this artwork reminds us that all codes and symbols projected on the female body are doomed to be outdated. It is because the Venus of Willendorf is eminently beautiful that it owes its world fame, 24 000 years after its creation, hence the title of Miss World given to this series.